Chevreuse Chateau de la Madeleine Parc naturel Regional HEADER - Copie.jpg

Actualités

SOMMAIRE

 

  1. Projet ATLAS, groupe de travail "Patrimoine naturel et biodiversité"

  2. Coteau de la Madeleine : rencontre avec la Mairie de Chevreuse le 16 mars 2022

  3. Atland

  4. Nuisances sonores et aériennes

  5. Eclairage public à Chevreuse

  6. "OPA du maire de Chevreuse sur l'APESC"

PROJET ATLAS DE LA BIODIVERSITE COMMUNALE (ABC)

Rendez-vous au dossier : Groupes de Travail / Patrimoine Naturel et Biodiversité

COTEAU DE LA MADELEINE

Le 16 mars dernier l'APESC représentée par son Président Gilles Dervaux et Guy AVRIL, spécialiste des études géotechniques a été reçue par Madame le Maire, Anne HERY LE PALLEC et l'Adjoint aux Travaux Monsieur Bernard TEXIER.

L'essentiel de la réunion a porté sur le s dégradations importantes de la butte de la Madeleine lors de l'épisode orageux de juin 2021 et les solutions à apporter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     Sous les remparts suite à l'orage de juin 2018                                       Sentier Jean Racine suite à l'orage                                                                                                                                                                          de juin 2021

Rendez-vous au dossier : Groupes de Travail / Coteau et Château de la Madeleine

 

ATLAND

Patrick Zimmermann a procédé à une étude approfondie du dossier, il en a conclu qu’il n’y avait pas matière à un recours gracieux, il a publié aux membres du Conseil d'Administration de l'APESC ses conclusions les 8 et 13 novembre dernier. 

Ainsi que chacun peut le constater, le projet a démarré. Il conviendra de suivre ce projet d'un point de vue de l'intégration dans son environnement et notamment comment la compensation de la surface imperméabilisée par une surface triple sur la commune de Choisel sera effectivement traduite dans les faits.

Nous rappelons que les décrets d’application de la loi « Climat et Résilience » du 22 août 2021 ne sont pas encore parus et qu’en leur absence il est difficile d’établir des mesures comparatives concernant les compensations de surface.

L'APESC continue de suivre ce dossier.

NUISANCES SONORES AERIENNES

L'APESC prend connaissance des outils informatiques qui permettent de suivre les mouvements aériens. L'application FlightAware (par exemple) accessible à tous sur internet  permet d'identifier le passage des avions dans l'espace au dessus de son domicile. Nous avons ainsi pu constater que certains "petits" avions sont audibles mais non visibles sur la carte de suivi

Par ailleurs, les nuisances sonores ne se limitent pas qu'aux avions, il y a aussi un problème avec les motos.

Un groupe de travail est mis en place sur cette question.

 

 

ECLAIRAGE PUBLIC A CHEVREUSE

Le nouveau système d'éclairage public est entré dans sa phase de réglage (intensité lumineuse, horaires d'éclairage...), l'APESC est représentée dans la commission pilotée par la mairie au côté du PNR, de la gendarmerie ainsi que d'autres acteurs, commission qui a pour but de définir les meilleurs réglages 

 

"OPA DU MAIRE DE CHEVREUSE SUR L'APESC "

Tel est le titre d'un article paru sur le site Chevreuse Citoyen (https://chevreuse-citoyen.fr)

Cet article présente l’APESC ainsi: « Association pour la Protection de l’Environnement et du Site de Chevreuse » est devenue… « Association pour la Protection des ELUS et leurs SYMPATHISANTS à Chevreuse ».

Nous publions, ci-dessous, le droit de réponse présenté par notre Président Gilles DERVAUX qui a été publié sur le site Chevreuse Citoyen.

Mesdames, Messieurs,
L’APESC sollicite un droit de réponse à votre article sur le site https://chevreuse-citoyen.fr/

Vous parlez d’une association moribonde : il faut croire que non puisque ces 2 dernières années et notamment en 2021, elle a connu une importante vague d’adhésions.
N’hésitez pas à rejoindre cette belle association qui a effectivement une quarantaine d’années.
L’APESC entend rester indépendante, ouverte au plus grand nombre, et apolitique pour ne servir que l’intérêt général des habitants de Chevreuse, l’environnement et le patrimoine de sa vallée.
Je me permets de rectifier quelques erreurs qui se sont glissées dans votre article :
 La maison Claveau a fait l’objet d’un dossier important piloté et défendu par un des responsables de l’APESC.
 Les menaces de nouveaux glissements de terrain sur le coteau de La Madeleine aux abords du château et sur le Chemin Jean Racine ont fait l’objet de la constitution d’un dossier très fourni, avec l’appui de l’association. Nous le tenons à votre disposition. Dossier interpellant les parties prenantes (Commune, Communauté de communes (CCHVC), Département, Région, PNR…). Dossier qui a abouti à des premiers résultats : suppression de l’éco-pâturage qui était un non-sens écologique et géologique, le tout après la grave erreur d’un déboisement sauvage d’un coteau, en sable, dont la pente va de 40% en moyenne jusqu’à 60%. Réalisation d’une étude géotechnique qui a confirmé les risques sévères. Deux particuliers, membres de l’APESC ont d’ailleurs porté plainte en juin dernier…etc. Les autorités publiques et la commune sont appelées à mettre en œuvre des mesures conservatoires d’urgence en attendant des mesures et investissements de moyen terme.
 L’’APESC a bien étudié le dossier ATLAND. Il a considéré qu’aucun motif sérieux ne justifiait un recours gracieux contre le permis modificatif de septembre 2021. Pour autant l’exécution de ces chantiers sera suivie de près pour garantir le respect des engagements.
Plutôt que de s’échanger des petites phrases, qui ne font pas avancer les dossiers, rencontrons-nous, et partageons nos informations.
Vous pourrez ainsi nous juger sur pièces…et qui sait, nous pourrons faire un bout de chemin ensemble, quelles que soient les sensibilités politiques, qui au sein de l’APESC, doivent rester au vestiaire.
Le Président l’APESC
Gilles Dervaux

Eboulement Jean Racine vue dessous.jpg
Orage 19juin21 devant portail.jpg
Accueil.jpg
Précédente copie.jpg
Suivante copie.jpg