TITRESPAGESSITE-Actualité copie.jpg

QUESTIONS AUX CANDIDATS À L’ÉLECTION MUNICIPALE

Les élections municipales de mars 2020 ayant été annulées par le Conseil d’État, de nouvelles élections ont lieu le 9 mai 2021. Prolongeant une tradition ancienne de son fonctionnement, l’APESC soumet un questionnaire aux candidats de l’élection municipale du 9 mai 2021 pour mieux connaître leurs ambitions environnementales et leurs engagements pour notre commune ainsi que leurs positions par rapport aux préoccupations de l’APESC en termes de patrimoine, bâti et naturel, d’aménagement et de protection du site de la vallée. Le questionnaire a été élaboré par l’ensemble des adhérents de l’APESC qui ont souhaité apporter leur contribution.

Ce nouveau questionnaire complète celui que l’APESC a soumis lors des élections du 15 mars 2020 consultables et téléchargeable dans l'onglet du groupe de travail "Communication".


Biodiversité


1- Fauchage : Vous engagez-vous à adopter les solutions préconisées par le Parc Naturel
Régional de coupe des friches et des talus : fauches tardives, maintien pour les insectes d’une
bande refuge non coupée, fauchages laissés sur place au moins 48h…


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Ce type de fauchage a déjà été mis en place autour du
bassin de retenue, en collaboration avec le Siahvy, ainsi que sur les berges de l’Yvette du
domaine communal. Ces pratiques seront étendues autant que possible, sur les espaces qui
s’y prêtent, tout en veillant à la sécurité des déplacements (bord de voirie ou pistes
cyclables).


CHEVREUSE2021 Pour Chevreuse2021, la préservation et le développement de la
biodiversité, des corridors écologiques, est un impératif. Les modalités d’entretien et de
gestion différenciée des espaces publics doivent être plus respectueuses des enjeux
écologiques. Aussi, il est proposé dans notre programme d’élaborer un plan de gestion des
espaces/parcs/boisements communaux, définissant notamment des pratiques de fauche
plus fréquentes au droit des cheminements/des espaces ouverts au public, et des pratiques
de fauche tardive au droit des espaces moins fréquentés. Certains secteurs seront quant à
eux, non fauchés, car très intéressants sur le plan écologique. Il s’agit ainsi d’offrir une
diversité et une richesse faunistique et floristique plus importante, pas seulement pour les
insectes mais également pour les oiseaux, la microfaune et la diversité des espèces végétales
prairiales.
Concernant la trame verte et bleue, il ne faut plus faucher jusqu’en bordure de l’Yvette et
de ses annexes hydrauliques, mais laisser une bande herbacée/arbustive afin de protéger
physiquement les berges, permettre le développement de végétaux adaptés au contexte
humide, et le refuge de nombreuses espèces. De plus, le maintien de prairies ouvertes,
notamment en contexte humide, est également une priorité.
Concernant les boisements, en lien avec les différents acteurs institutionnels, là aussi une
gestion globale est à mettre en oeuvre, en intégrant les incidences liées au réchauffement
climatique. De plus, les mares et mouillères en milieu forestier méritent d’être davantage
entretenues ou créées.
Les préconisations de gestion des espaces proposées par le PNR, mais également par le
Conservatoire Départemental des Espaces Naturels Sensibles, seront bien évidemment
appliquées.


2- Fleurs : Vous engagez-vous à privilégier et généraliser les fleurs vivaces plutôt que les
annuelles dans le fleurissement municipal de Chevreuse, comme c’est trop souvent le cas
actuellement, et de vous rapprocher du PNR pour choisir les essences ?
ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Là encore, cette démarche a déjà été engagée, après un
travail d’évaluation avec un paysagiste agréé par le PNR. La quasi-totalité des rocades devant
le cimetière, le long de la rue Pierre Chesneau, aux abords de la mairie, rue de Rambouillet,
dans le Parc des Sports et ailleurs est actuellement garnie de vivaces. Cependant, lors de
travail d’évaluation, il a été fait le choix de maintenir certaines touches de fleurs annuelles,
afin de conserver l’aspect spectaculaire de leur floraison.
CHEVREUSE2021 L’utilisation des fleurs vivaces dans les fleurissements communaux,
associée à un paillage adapté, permet des réductions de coûts, une consommation moindre
en eau et une meilleure couverture végétale des sols. Aussi, il sera en effet proposé un
nouveau programme de fleurissement, afin d’optimiser l’utilisation des vivaces. Le
ruissellement étant très important sur les pentes de Chevreuse, la revégétalisation d’espaces
publics sera globalement recherchée pour freiner les écoulements d’eau.
Le cimetière de Chevreuse sera également planté, notamment de sedums, espèces
résistantes peu consommatrices d’eau. Le PNR pourra là aussi être d’un précieux conseil,
car c’est un acteur essentiel pour l’expertise des enjeux environnementaux.


3- Arbres


Renouvellement des arbres en amont : Dans les parcs communaux, et en particulier dans
celui des sports, ainsi que dans les cours des écoles, prévoyez-vous un plan de renouvellement
des arbres (avec un paysagiste), en replantant bien en amont des coupes futures nécessaires,
de sorte que le parc reste toujours arboré ? (Schéma directeur avec professionnel ?)


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Les arbres du parc de sports ont été plantés très
récemment. Avant les années 1990, il n’y avait pas d’arbres dans le parc des sports.
Au-delà de l’aménagement paysager, nous souhaitons engager une réflexion plus large et
ouverte sur toute la zone de transition entre le centre-ville et le parc des sports, le long du
canal, afin de mettre en valeur l’ensemble de l’espace, marquer fort de l’identité de
Chevreuse. L’aménagement paysager en sera un des principaux volets.


CHEVREUSE2021 Le plan de gestion des espaces/parcs/boisement communaux évoqué
précédemment prendra en compte les plantations d’arbres à effectuer à plus ou moins long
terme, en densification et renouvellement de l’existant. Le maintien et/ou la création
d’espaces ombragés / îlots de fraicheur, seront indispensables dans les années à venir. Il
s’agira d’arbres de haut jet à port structurant, paysager, et d’arbres fruitiers pour permettre
une consommation de fruits in situ. Un arboretum pourrait ainsi être créé afin de sensibiliser
et expliquer les diverses espèces végétales présentes dans le parc. Cet arboretum viendrait
compléter le projet pédagogique des jardins partagés et la promenade des Petits Ponts
proposés.
Le plan de gestion global proposé sera confié à des professionnels, ou à des étudiants
écologues/paysagistes en fin de parcours scolaires. Chevreuse2021 comprend dans ses
colistiers une ingénieur écologue qui pourra apporter toute son expertise, en lien avec le
PNR.
Concernant les cours d’écoles, le programme Chevreuse2021 propose la revégétalisation
des cours d’écoles, trop minérales et imperméabilisées actuellement. Des plantations
d’arbres et arbustes seront proposées, pour apporter de l’ombre et de la fraîcheur aux
enfants.

 

Plantations nouvelles : Pensez-vous densifier la plantation d’arbres haute ou moyenne tige –
pourquoi pas des fruitiers – dans des lieux tels que le long de la piste cyclable
Chevreuse/Saint-Rémy, de manière à augmenter le couvert végétal, procurer de l’ombre aux
utilisateurs et améliorer le paysage (et répondre à la question environnementale plus
généralement) ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Un travail a été engagé avec Saint Rémy lès Chevreuse
et l’association Yvette en Transition dans ce sens (continuité de fruitiers de la gare de St
Rémy vers le collège). D’autres emplacements sont également à l’étude.


CHEVREUSE2021 Dans la continuité des réponses formulées précédemment, la densification
d’arbres et arbustes, et de fruitiers, seront planifiées, y compris le long de la piste cyclable,
pouvant ainsi créer de nouveaux corridors écologiques et paysagers, et répondre à la
question environnementale plus générale, comme vous le soulignez.


Le tilleul place de Luynes a malheureusement été abattu lors des travaux de trottoirs et de
voirie, puis remplacé par une jardinière qui ne compense en rien l'arbre coupé qui s'accordait
parfaitement à cette petite place et lui donnait tout son cachet ainsi qu’un petit coin de
fraîcheur en été. Pensez-vous en replanter un pour réaménager cet espace ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE J’ai bien conscience que vous attendez une réponse
affirmative. Mais la démagogie n’étant pas mon point fort…


CHEVREUSE2021 Là encore, dans la continuité des propositions faites auparavant, afin de
favoriser plus de fraîcheur dans le centre-ville pour faire face aux fortes chaleurs, cet espace
sera replanté et aménagé sur le plan paysager.


4- Quelles actions locales complémentaires imagineriez-vous pour faire face au changement
climatique global ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Nos orientations sont en partie développées dans notre
programme. Cependant, l’échelle communale ne nous semble pas la plus pertinente pour
développer des actions significatives. C’est pourquoi, les élus communautaires de Chevreuse
ont souhaité que la communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse s’engage
rapidement dans l’élaboration d’un PCAET (Plan climat air énergie territorial), afin que nos
actions puissent être synchronisés à l’échelle intercommunale et par conséquent plus
efficientes.


CHEVREUSE2021 Comme indiqué précédemment, une politique globale de plantations,
végétalisation, sera mise en oeuvre. Des haies seront plantées le long des murs d’enceinte,
habitations, pour optimiser la fraîcheur et préserver les sols.
La ressource en eau sera de plus en plus rare, et les averses plus virulentes. Aussi, une
gestion globale des apports d’eaux de pluies, des ruissellements, devra être définie, en lien
avec le SIAHVY et le PNR, pour limiter les risques d’inondation en fond de vallée,
conformément au Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI) de l’Yvette
arrêté par le Préfet, et optimiser l’utilisation de l’eau. Les zones inondables devront
absolument être préservées. La qualité de l’eau devra également faire l’objet de toute
notre attention.
En lien avec la CCHVC et Ile de France Mobilités, les transports en commun/transport à la
demande (TAD)/covoiturage, devront être optimisés, et les liaisons douces davantage
développées, pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. De plus, le programme de
rénovation énergétique sur les bâtiments communaux, mais également les actions
proposées aux particuliers, subventionnées dans le cadre des dispositifs départementaux,
en lien avec les partenaires institutionnels, seront mis en oeuvre et permettront de réduire
les pertes de chaleur.
Par ailleurs, la consommation de produits locaux limitera les trafics routiers, favorisera les
circuits courts, et contribuera également à limiter les gaz à effet de serre.
De façon plus globale, le Plan Climat (PCAET) initié par la CCHVC et le Schéma
D’aménagement des Eaux (SAGE) définissant les enjeux globaux liés à la ressource en eau,
devront définir des programmes d’actions liées au réchauffement climatique, sur la base
d’un diagnostic précis à l’échelle intercommunale. La commune de Chevreuse doit
s’impliquer fortement dans l’élaboration de ces grands Schémas, y compris au sein de la
Commission Local de l’Eau (CLE). Pour toutes ces questions, le PNR est également un
partenaire incontournable.


Préservation et gestion du patrimoine historique


5- Site patrimonial remarquable (SPR). Puisque, selon le questionnaire de mars 2020,
l’AVAP (Aire de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine) visant à protéger le centreville
est abandonnée, il faut relancer une étude pour la création d’un site patrimonial
remarquable (SPR, qui remplace aujourd’hui les AVAP). Prenez-vous l’engagement de la
lancer dès le début du mandat, dans la mesure où ces études sont longues à aboutir ;
- Si oui, prenez-vous l’engagement d’intégrer l’APESC dans la commission locale du
site patrimonial remarquable (CLSPR)
- Si oui, pensez-vous privilégier un Plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV)
ou un Plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine (PVAP) ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE L’AVAP n’a pas été abandonnée. Comme je vous
l’expliquais l’année dernière, en accord avec les agents du Parc Naturel, très actifs sur ce
dossier, et avec l’ABF, nous avons rompu notre contrat avec le cabinet au troisième
trimestre 2019. Le travail sera naturellement repris avec un autre cabinet. Ce projet nous
semble primordial pour la préservation de notre identité urbanistique et patrimoniale.
Cependant, il ne nous a pas paru pertinent, compte tenu du contexte électoral, de relancer
une consultation pour choisir ce cabinet durant l’année écoulée.
Sauf à ce que les textes aient évolués au cours de l’année, nous sommes donc toujours en
mesure de poursuivre nos travaux sur l’AVAP, instituée par délibération.


CHEVREUSE2021 L’avis des partenaires techniques et institutionnels, comme la DDT, DRIEE,
UDAP, l’architecte des Bâtiments de France, le PNR, seront précieux pour que la commune
soit conseillée afin de favoriser le patrimoine remarquable sur Chevreuse.
De plus, nous souhaitons des commissions participatives sur des sujets aussi essentiels pour
la préservation du site de Chevreuse. L’association APESC a bien sûr toute sa place et sa
légitimité dans les débats de la vie communale.


6- OPAH : Dans la continuité de la création d’un SPR, proposerez-vous de refaire une
Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) pour permettre aux immeubles
du centre-ville de se réhabiliter plus rapidement ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Nous avons sollicité l’ANAH au cours du précédent
mandat, afin de pouvoir relancer l’opération qui avait été entreprise dans les années 2000,
et qui avait contribué de manière significative à une accélération de la rénovation des
façades du centre-ville. Il nous avait alors été indiqué que la ville de Chevreuse ne faisait pas
partie des villes prioritaires pour bénéficier d’un tel dispositif.
Lors des élections de 2020, nous avions proposé un programme purement municipal
d’accompagnement à la rénovation des façades en centre-ville. Cette proposition, même si
elle ne figure pas dans les documents de cette année, est toujours d’actualité, mais devra
faire l’objet d’une évaluation financière précise, afin de définir le niveau de soutenabilité
financière pour la commune. Par ailleurs, nous proposerons également un dispositif
complémentaire à celui de de l’Etat, pour l’aide à la rénovation énergétique de certains
bâtiments privés.


CHEVREUSE2021 Une OPAH concernant les habitations, immeubles, commerces, en centreville
serait en effet intéressante à mettre en oeuvre pour valoriser et redynamiser le centreville,
comme indiqué dans notre programme. Il est fort regrettable que la commune de
Chevreuse ne se soit pas inscrite au programme « Petites Villes de Demain » lancé tout
récemment par l’État dans le contexte de crise, en lien avec la CCHVC, ce qui lui aurait
permis de bénéficier d’aides précieuses, notamment en ingénierie.
Certaines communes caractérisées par un riche patrimoine vernaculaire ont également mis
en oeuvre des OPAH « petit patrimoine » : il serait intéressant d’explorer également
ensemble cette piste.


Vie quotidienne et Cadre de vie


7- Sensibilisation des enfants. Êtes-vous prêt à promouvoir le respect de l’environnement et
de sensibiliser les plus jeunes à ces enjeux en développant des actions auprès des enfants via
le périscolaire, le centre de loisirs, la bibliothèque : actions quotidiennes, études de la nature,
plantations expérimentales, fête de la nature, espace nature au sein de la bibliothèque,
herbiers, etc.


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Je vous invite à consulter le plan mercredi, mis en place
cette année dans les écoles, totalement axé sur l’environnement. De plus, les écoles ont été
labellisées « écoles durables » par le SIOM, en matière de gestion des déchets. Des
sensibilisations régulières sont organisées.
Le programme annuel de la Bibliothèque est également largement tourné vers la
sensibilisation à l’environnement. D’autres actions, portées par le tissus associatif chevrotin
sont également largement soutenues par la Mairie. Si l’Apesc a une proposition dans ce
sens, nous serions très heureux de vous accompagner.


CHEVREUSE2021 Comme précisé dans notre programme, les actions pédagogiques sont une
priorité. Un travail étroit avec les enseignants sera recherché, afin de s’inscrire dans un
programme pédagogique de l’éducation nationale. De plus, la crise sanitaire montre
combien il est important de monter des animations en extérieur. Les liens
intergénérationnels seront également recherchés.
Notre projet de créer un jardin pédagogique permettra aux enfants de comprendre tout
l’intérêt de cultiver notre sol, et avoir la satisfaction de récolter ses propres fruits et
légumes.
Divers organismes comme l’Agence de l’Eau Seine Normandie, le PNR, le Conservatoire
Départemental des Espaces Naturels Sensibles, le SIAVHY, peuvent également proposer des
animations, avec d’importantes aides financières ou de moyens humains mis à disposition.
L’APESC peut nous aider dans cette démarche. Des projets participatifs pourront être
proposés en ce sens.


8- Quelles propositions ferez-vous pour faciliter la mobilité douce et le stationnement des
vélos en centre-ville ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Ce sujet est largement développé dans notre
programme et une synthèse des propositions des candidats a été faite par l’association
« mieux se déplacer à bicyclette. Nous poursuivrons le développement d’itinéraires
cyclables, en particulier dans le cadre du schéma intercommunal, ainsi que les
aménagements parallèles comme nous l’avons encore fait cette année (augmentation du
nombre de points de stationnement vélo, installations de 2 gonfleurs en libre-service,
création de sas vélos…)


CHEVREUSE2021 Pour faciliter la mobilité douce, en lien avec la CCHVC, nous devons étudier
de façon globale les liaisons douces envisageables pour rejoindre le centre-ville
(piétons/vélos). La sécurité des mobilités douces est une vraie problématique et un enjeu
essentiel pour le mieux vivre ensemble.
Concernant le stationnement des vélos, des bicyparks seront aménagés, afin de favoriser la
dépose des vélos. Des locations de vélos électriques à des endroits stratégiques pourront
également être envisagées à plus long terme, en lien avec les partenaires concernés.


9- Amélioration et entretien de la piste cyclable Mettrez-vous en place, avec les autres
acteurs concernés, un système d’entretien régulier de la piste de Chevreuse à Saint-Rémy
avec, en particulier, la recréation d’une bande piétonne pour faciliter le passage des vélos ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Cet itinéraire fait partie des liaisons douces d’intérêt

communautaire. C’est donc la CCHVC qui en assure l’entretien. Nous avons demandé la
rénovation complète de cette portion, mais n’avons pas participa aux arbitrages fait pour
l’année 2021.


CHEVREUSE2021 C’est une compétence de la CCHVC. Ce tronçon en liaison douce est un
espace de vie évident pour les piétons, les vélos, les familles, avec rollers et patinettes,
permettant l’accès à la ferme de Coubertin. La solution est peut-être également d’élargir la
liaison douce : à défendre en commission au sein de la CCHVC.


10- Développement actif de nouvelles pistes : Parallèlement ou en concertation avec la
CCHVC, prenez-vous l’engagement de développer rapidement quelques pistes cyclables
permettant de relier certains quartiers, comme le Rhodon aux écoles de la rue Fabred’Églantine
et au centre de loisirs, à la jardinerie, et vers Trottigny, ainsi qu’à rendre cyclable
le chemin qui prolonge la rue Charles-Michels.


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Un plan global des circulations douces est en cours
d’élaboration à l’échelle intercommunale. De plus, plusieurs itinéraires sont actuellement à
l’étude en complément de ce schéma :
- Tronçon cyclable de la ferme de Coubertin vers le pont Blonnier prévu sous quelques mois
- Tronçon du pont Blonnier vers la D906, en concertation avec le Siahvy, à intégrer aux
travaux de renaturation de l’Yvette sur la prairie de Coubertin
- Liaison du bassin de retenue vers la jardinerie, sous réserve de l’acquisition de parcelles
privées
- Liaison de la rue de Dampierre vers le bassin de retenue, sous réserve de l’acquisition de
parcelles privées


CHEVREUSE2021 Toutes les connexions citées sont une évidence, permettant un lien entre
les différents quartiers de Chevreuse. Aussi, pour le Rhodon et Trottigny, nous devons
penser au dénivelé qui peut être synonyme de danger dans le sens de la descente (freinage
pour les enfants) et un effort physique pour les moins sportifs dans le sens de la montée. Un
travail étroit de réflexion est actuellement mené en commission de la CCHVC dont le maire
de Choisel (Alain Seigneur) est le Président. Chevreuse2021 fait partie intégrante de cette
réflexion et a proposé que la sécurité soit au coeur du projet. Les discussions actuelles
semblent se diriger vers la priorisation des liaisons hameaux centre-ville pour faire des
courses de proximité plutôt que de très longues pistes cyclables pendulaires difficiles et
coûteuses compte tenu du dénivelé de la Vallée de Chevreuse.


11- Sécurité routière : La portion de la route de la Brosse entre le château et le chemin Jean-
Racine – lorsqu'il s'engage dans le bois – est fortement fréquentée par les promeneurs, enfants
et poussettes, randonneurs et classes entières en promenade. Les voitures passent parfois très
vite. Envisageriez-vous l'installation de 3 plateaux ralentisseurs plus efficace que ceux qui
sont placés pour sécuriser les piétons et les riverains à l'entrée de Hautvilliers ? (Un au niveau
du chemin Jean-Racine, un autre à l'entrée de Hautvilliers et un au milieu.) Remarque : les
plateaux ne créent pas de difficulté pour le passage des engins agricoles, et il semblerait
opportun de faire une étude pour trouver le meilleur système n’apportant pas de nuisance pour
les riverains.


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Nous avons déjà évoqué cette possibilité avec les
riverains directs. La mise en place de plateaux ou de coussins peut tout à fait être une
solution envisageable, sous réserve qu’elle ne crée pas de gène au voisinage.


CHEVREUSE2021 C’est une idée judicieuse pour sécuriser les utilisateurs des liaisons douces.
Nous retenons la proposition pour l’étudier.
Urbanisme et aménagement


12- Consultation : Vous engagez-vous à consulter régulièrement les associations, et l’APESC
en particulier, bien en amont, sur tous les projets d’aménagement ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Si l’objet de l’APESC reste la protection et la sauvegarde
de l’environnement, il est tout à fait normal que l’association soit associée aux réflexions sur
les projets structurants.


CHEVREUSE2021 Tous les acteurs locaux sont forces de proposition et amènent de la
réflexion et de l’expertise au débat. L’intelligence collective nous impose de déclarer Un
grand oui !


13- Réaménagement du site du projet abandonné de nouvelle crèche et du jardin
Le projet de crèche semblant abandonné, et puisque le trou est rebouché, pouvez-vous nous
préciser le projet prévu pour cet espace :
- Envisagez-vous un projet paysager ?
- Avez-vous prévu de renforcer la place Charles-de-Gaulle (de l’église) pour remettre
rapidement en usage la rampe qui conduit aux écoles ?
- Les travaux arrêtés de la crèche ont entraîné l’abattage de deux châtaigniers
centenaires et d’au moins 4 tilleuls. Que comptez-vous proposer pour les remplacer ?
- Avec l’effondrement et la perte patrimoniale de la maison d’André Claveau, le
réaménagement du haut du parc et de la place Charles-de-Gaulle ne vous semble-t-il
pas indispensable pour améliorer cet espace public qui semble délaissé ?
- Pensez reconstruire à l’endroit de la maison Claveau sur la rue de Versailles ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Le projet est gelé, en attente des décisions de justice,
qui seront certainement longues à obtenir. Nous avons fait le choix de reboucher le trou,
afin que l’ensemble du secteur soit stabilisé. L’espace sera rapidement rouvert au public et
la place de l’église retrouvera le cachet qu’elle mérite. La rampe d’accès vers le bas du parc
sera rapidement remise en état, en suivant les préconisations des différents experts. Le coût
de cette remise en état sera intégré au préjudice subit par la commune dans le cadre du
sinistre du chantier.
Pour rappel, l’espace ouvert après la démolition de la perception offre une très belle percée
de la rue de Versailles vers le Parc Jean Moulin. Nous souhaitons vivement conserver cette
ouverture. Le projet du Pôle Petite Enfance étant semi-enterré, n’aurait pas d’impact sur
cette percé et préservera la visibilité vers le parc.


CHEVREUSE2021 Nous avons pour projet de planter un verger, voire une vigne selon l’étude
des sols, pour créer un espace de partage et de convivialité, avec une belle intégration
paysagère. Cela serait un symbole fort de continuité du patrimoine naturel sachant que
Chevreuse accueillait précédemment des vignes. Si la plantation de vignes est envisagée,
Chevreuse2021 souhaite coupler ces plantations à une fête des vendanges conjointement
avec le festival Magnifik. Les enfants seront mis à contribution pour faire ces vendanges et/
ou ramassage de fruits.
Le cheminement par la rampe d’accès sera remis en état de fonctionnement. Si la
reconstruction d’un projet tel que la crèche devait être envisagé dans le futur, elle doit faire
l’objet d’études fines, notamment géotechniques ; il est nécessaire de bien comprendre les
écoulements d’eau souterrains et si cela s’avère possible, d’envisager des fondations
adaptées en conséquence, sur pilotis éventuellement.


14- Modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) :
Le règlement actuel du PLU bloque la réhabilitation de certains immeubles du patrimoine bâti
du centre-ville à cause de l’imposition de places de stationnement.
Par ailleurs, dans le lotissement du Rhodon, l’augmentation du nombre de places de parking
obligatoires rend de fait inconstructibles certains terrains de petite taille (250 m²). C’est une
règle contraire à l’esprit de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) et aux
démarches de type Bimby (Build In My Backyard) promue par le Plan Urbanisme
Construction et Architecture, soutenues par le ministère de l’Ecologie.
ð Ensemble pour Chevreuse : restez-vous sur la position affichée en mars 2020 de ne
pas modifier le PLU malgré ces problèmes ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Le stationnement à Chevreuse est un réel problème. Il
nous semble pertinent d’imposer des places de stationnement lors de constructions
nouvelles. L’inverse provoquerait rapidement une embolisation du centre-ville. La question
est similaire dans le quartier de Rhodon, pour lequel le stationnement est aussi un sujet
délicat.
Ces contraintes ne pénalisent pas la production de logements sociaux qui peuvent en être
exonérés.
Si le PLU devait évoluer, l’angle du stationnement n’en serait pas la principale motivation.
ð Chevreuse 2021 : Confirmez-vous votre engagement à modifier le PLU pour trouver
des règles mieux adaptées ?


CHEVREUSE2021 L’approfondissement de l’étude du PLU durant cette année a fait mûrir
notre réflexion qui a évolué.
Oui, nous confirmons notre engagement à modifier le PLU en ce sens. De façon globale, nous
souhaitons revoir dans son ensemble la politique d’aménagement de notre territoire
communal.


15- Quelle politique mettrez-vous en place dans le PLU pour limiter les abattages d'arbres
et l’artificialisation des sols ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Le PLU intègre ces 2 aspects, avec un % de sol non
imperméabilisé imposé, variable en fonction du zonage, ainsi qu’un certain nombre d’arbres
déjà inventoriés. S’il était nécessaire que cet inventaire soit revu, nous serions dans le cas
d’une modification simplifiée.
Comme je vous l’avais indiqué l’année dernière : « Certains arbres remarquables sont déjà
répertoriés dans le PLU. Il pourrait effectivement être judicieux de les répertorier de
manière plus exhaustive et éventuellement de les inscrire, pour les zones concernées, dans
l’AVAP. Peut-être seriez-vous en mesure de nous assister dans la phase inventaire ? »


CHEVREUSE2021 Le PLU appliquera la circulaire Zéro Artificialisation Nette (ZAN) du 29
juillet 2019, qui découle du Plan Biodiversité de juillet 2018, et définit toutes les orientations
limitant l’imperméabilisation des sols. La préservation de nos espaces naturels et agricoles
est une priorité.


16- Quelle politique immobilière, avec quelle répartition des quotas des logements sociaux,
envisagez-vous dans cette nouvelle version ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Sans objet


CHEVREUSE2021 Nous souhaitons faire l’inventaire des bâtiments ou terrains en friche, sur
des surfaces déjà artificialisées, autour du centre-ville, afin de proposer des petites unités de
logements sociaux qui soient bien intégrées sur le plan paysager. Nous voulons éviter les
grosses structures et favoriser la mixité sociale. L’idée forte est de négocier avec le Préfet les
quotas de logements sociaux et de favoriser l’installation de jeunes couples avec enfants
choisis qui n’ont pas les moyens financiers actuels de s’installer à Chevreuse. Cela permet
également d’éviter les fermetures de classes.


17 Classement arboricole : Dans la question n°8 du questionnaire de mars 2020, nous
évoquions l’augmentation du classement du patrimoine arboricole. Nous pensons qu’il ne
concerne pas le seul centre-ville.


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Je vous renvoie donc à la réponse 15 de la version 2021.


CHEVREUSE2021 Les arbres sont répertoriés dans le plan de masse de la ville et nous
souhaitons augmenter leur nombre. Un point global sera effectué, avec les partenaires
techniques et institutionnels, afin d’envisager des modifications au PLU et optimiser les
démarches administratives. Comme indiqué dans une réponse antérieure notre réflexion sur
le PLU a évolué.


18- Place Simone-Weil : Le site à côté de la place Simone-Weil (zone UCa du PLU) est
destiné à être urbanisé en vue de logements : traversé par le ru de la Goutte d’Or, il constitue
une zone inondable bien que celle-ci ne soit pas répertoriée par le plan de servitude du PLU.
Pensez-vous intégrer cette donnée au cahier des charges du site et faire appel à un concepteur
ou à un Assistant à Maître d’Ouvrage (AMO) qui ait l’expérience de la construction en ce
type de zone (voir l’exemple du centre de Romorantin) afin que le quartier puisse être résilient
aux crues cinquantennales ou centennales et permettre de conserver au site une partie de sa
biodiversité.


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Comme je vous l’indiquais l’année dernière, le permis
de construire a été délivré il y a 2 ans, et n’a fait l’objet d’aucun recours.
Les travaux devraient démarrer sous quelques mois. Le projet a fait l’objet de nombreuses
études, tant au niveau de la gestion des zones humides, que sur le volet faune/flore,
accompagnées par le PNR et les services de l’Etat. Un volet important sur la compensation
des zones humides a fait l’objet d’un accord entre les services de la DDT, le SIAHVY et le
promoteur.


CHEVREUSE2021 Dans la continuité des réponses formulées auparavant, ce site fera l’objet
d’une attention toute particulière, impliquant une concertation étroite avec les acteurs
locaux.
La cartographie des zones humides est un sujet primordial. Celles-ci devront être recensées
de façon précise dans le PLU, conformément aux critères d’identification définis par les
services de l’État, en lien avec le SIAVHY et le PNR. Des emplacements réservés pourraient
être envisagés, afin qu’une puissance publique puisse se porter acquéreur de ces zones
inondables à préserver, par l’exercice de son droit de préemption.


19- Zone UH rue de Dampierre : La parcelle 49 de la zone UH de la rue de Dampierre va
sans doute être urbanisée, prévoyez-vous d’avoir un cahier des charges permettant de
préserver les berges et une liaison avec le bassin de retenue d’eau et la conservation d’une
partie des serres (municipales ?) à partir desquelles l’ensemble de logements pourrait être
composé (l’idéal serait d’inscrire ce site en OAP, avec un projet précis).


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE L’État exige que cette parcelle soit densifiée le plus
possible, avec un taux de logements sociaux maximal, afin que la ville rattrape son retard en
matière de production de logements sociaux. En lien avec le propriétaire et l’EPFIF, nous
tentons de trouver des solutions plus acceptables pour cet environnement, tout en prenant
le risque, si nos propositions n’étaient pas acceptées, de la préemption du terrain par l’Etat.
Le principal enjeu sur ce terrain est donc l’acceptabilité de la densité, au regard des
exigences de l’Etat. Par ailleurs, comme vous le savez, les berges de la rivière font l’objet
d’une protection particulière y interdisant toute construction sur une bande de 15 m.
L’ensemble de la parcelle est un terrain privé.


CHEVREUSE2021 Nous souhaitons que cette parcelle soit plutôt dédiée à un usage
professionnel ou associatif, comme un projet de maraîchage, en lien avec le projet
d’Alimentation Local. Les serres constituent un des derniers vestiges de l’histoire de
Chevreuse, avec ses nombreux maraîchers qui investissaient les halles de Paris fin 19e et
début du 20e siècle, avec sa fameuse pâquerette nommée « la monstrueuse ». La liaison
douce a déjà été évoquée au sein de la liste Chevreuse 2021, avec une connexion via la
Ruelle aux Boeufs et le bassin de retenue.
Pour information, la première partie de la rue de Dampierre fait déjà l’objet d’une OAP.


20- Réaménagement du parking de la maison des associations : L’APESC a adressé en
décembre 2020 une lettre demandant à Mme la Maire d’annuler le permis d’aménager visant à
la mise en conformité des travaux faits en août 2019. Que proposez-vous pour améliorer les
points suivants :
- Visibilité du site depuis le château
- Risques de pollution de l’Yvette
- Réduction de l'inondabilité du site


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Je ne lis pas dans le courrier de l’APESC du 18 décembre
2020 de demande d’annulation du permis d’aménager. Peut-être faites-vous référence à un
autre document ? Dans tous les cas, comme vous le savez, les délais ne permettent plus une
telle annulation.
Par ailleurs, j’ai déjà exprimé publiquement – et comme Mme la sous-préfète, l’Architecte
des bâtiments de France et moi en sommes convenus depuis plusieurs mois – que je
déposerai un permis d’aménager rectificatif du parking de la Maison des Associations. Dans
un souci de consensus et d’apaisement, nous sommes convenus d’éloigner le dépôt de ce
permis des échéances municipales.
Je profite de votre question pour vous informer que les textes restés en ligne sur le site de
l’APESC pendant plusieurs semaines sur le sujet du parking, et modifiés très récemment,
sont très éloignés de la réalité. J’aurais été ravie de vous apporter les précisions nécessaires
si vous m’aviez sollicitée.


CHEVREUSE2021 L’aménagement du parking va à l’encontre de tous les fondements
évoqués précédemment : préservation des zones inondables, plantation/revégétalisation
des espaces, préservation du paysage, non-artificialisation des sols, protection de la qualité
des rivières….
Nous serons très vigilants quant à sa remise aux normes dans le respect des préconisations
de l’Architecte des Bâtiments de France, du PNR, du SIAVHY, de l’APESC.
En plus des replantations et créations d’espaces verts, des noues pourraient être intégrées
au projet, pour une gestion optimale des eaux pluviales avant rejet dans le milieu
naturel. De plus, il pourrait être proposé de procéder au recouvrement des surfaces
imperméabilisées, par une pergola végétalisée : cette solution permettrait à la fois de
masquer l’effet du bitume, notamment depuis la vue du château, et créerait de l’ombrage
pour les voitures.
L’intégration de panneaux solaires à cette pergola fera aussi l’objet d’une étude avec l’ALEC
(Agence locale de l’énergie et du climat) pour rendre la Maison des Associations autonome
en énergie. Nous mettrons tout en oeuvre pour que notre expert auprès de la commission
européenne puisse obtenir des subventions nationales et européennes conséquentes et
aboutir à un beau projet intégré.


Pollutions & nuisances


21- Nuisances aériennes : Depuis plusieurs mois, de nombreux avions de Toussus-le-Noble
ne respectent pas les zones interdites de survol, en particulier entre 19 h et 23 h. Prévoyez une
action auprès des usagers ou de la gendarmerie de l’aérodrome ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE De nombreuses actions ont déjà été engagées, en
particulier auprès de la DGAC et de la préfecture, en soutien des associations et de leur
collectif. Les maires de communes de Chevreuse, Saint Rémy, Magny, Gif et alentours ont
une action concertée, afin de tenter de la rendre plus efficace, sans grand succès à ce jour.
J’ai par ailleurs mandaté ces dernières semaines, un huissier de justice, afin de procéder à
des relevés précis, opposables à la DGAC. Là encore, le sujet dépasse largement nos
frontières communales. L’action conjointe de nos communes est une priorité.


CHEVREUSE2021 Il existe des associations très actives sur le sujet. Nous nous joindrons à
elles ainsi qu’aux différentes maires fortement mobilisés pour le bon respect des règles par
les usagers de l’air.


22- Nuisance sonore des motos, souffleurs de feuilles : Pensez-vous étudier l’installation de
radars sonores et utiliser pour l’entretien de la ville des engins moins nuisibles?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Nous avons cofinancé une étude, portée par Bruitparif
pour la mise au point de radars sonores. Cette expérimentation a abouti à l’installation de
2 radars méduse sur le territoire. Pour l’instant, ceux-ci ne sont pas encore en mesure de
verbaliser à la volée, mais l’expérimentation se poursuit. Naturellement, dès que le projet
aura abouti, et que les évolutions législatives nécessaires seront faites, ce type
d’équipement sera déployé sur l’ensemble du territoire.


CHEVREUSE2021 Ce point pourra être abordé lors de futures commissions thématiques
citoyennes.
Pour les nuisances sonores de motos, Chevreuse2021 évoquera en CCHVC la mise en
place d’un panneau pédagogique, associé aux radars méduses détecteur de bruit mis en
place il y a 18 mois, et qui font l’objet d’une expérimentation. Ce panneau indiquera le
nombre de décibels émis. À terme, nous proposerons que ces motos bruyantes soient
dans un premier temps averties par un courrier puis dans un second temps soient
verbalisées en cas de récidive dans un délai court.


23- Pollution lumineuse : Équiper la ville de détecteurs de mouvements pour pouvoir
éteindre la nuit l’éclairage public.


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE La solution retenue permet la mise en place de
détecteurs de mouvements. Mais nous souhaitons dans un premier temps moduler
l’intensité lumineuse, potentiellement jusqu’à l’extinction totale sur certains secteurs de la
commune, en fonction de leur fréquentation et de leur sécurité. La gendarmerie sera
associée à ce travail afin qu’il soit possible de trouver un juste équilibre entre l’aspect
environnemental et l’aspect sécurité.


CHEVREUSE2021 C’est un sujet à traiter avec la Gendarmerie de Chevreuse pour évaluer le
sentiment d’insécurité des habitants face à des rues sombres. Le détecteur de mouvement
est une des solutions pour éviter les pollutions lumineuses.


24- Aménagement du château : Le Département a annoncé par voie de presse son intention
de mise en valeur et d'exploitation commerciale du château par le biais de délégation de
service public à un privé, espérant ainsi tripler ou quadrupler sa fréquentation. Cette annonce
soulève une vive inquiétude parmi les habitants de Hautvilliers quant aux nuisances – bruit,
circulation – qui seraient créées.
- Si le projet est toujours d’actualité, car les informations semblent contradictoires à ce
sujet, quels moyens pensez-vous pouvoir mettre en oeuvre pour que ce futur projet se limite à
une exploitation raisonnable du château, diurne (petit musée, par exemple), et ne devienne pas
un cauchemar pour le quartier ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Je vous renvoie à la question 6 de l’année dernière, le
projet étant à ma connaissance au point mort depuis cette date. De plus, comme vous
l’imaginez, les prochaines échéances électorales de juin (départementales et régionales)
pourraient interférer dans ce projet.


CHEVREUSE2021 Les moyens d’accès et les places de parkings sont limités et à l’encontre
d’une fréquentation de masse. Le bon sens devra l’emporter sur une exploitation
commerciale surdimensionnée.


25- Renaturation de la colline du château suite au déboisement et à l’éco pâturage : Vous
engagez-vous à replanter les coteaux du château avec des acacias (ou autre essence adaptée)
tel que c’était avant pour éviter le ravinement actuel ? Envisagez-vous des mesures
supplémentaires pour retenir le terrain sous le château ?


ENSEMBLE POUR CHEVREUSE Pour l’heure, nous sommes en attente des résultats de
l’étude de stabilité du coteau, diligentée cet hiver. À la vue de ces résultats, des travaux
lourds de confortement pourraient s’avérer nécessaires avant de prévoir la replantation. En
tout état de cause, je vous confirme que je ne souhaite pas renouveler l’expérience d’écopâturage
promue par le PNR.


CHEVREUSE2021 La plantation d’essences adéquates est la solution la plus adaptée pour
retenir le coteau. Pour envisager des mesures supplémentaires, nous devons établir les
responsabilités et agir ensuite en fonction des expertises rendues.
Toute l’équipe Chevreuse2021 reste à l’écoute de l’APESC et s’engagera très fortement sur
le mandat à venir à mettre en oeuvre les meilleures solutions environnementales et
patrimoniales pour la ville de Chevreuse. Nous souhaitons une écologie positive qui fait
sens contrairement à une écologie punitive peu envisageable.

 

Accueil.jpg
Précédente copie.jpg
Suivante copie.jpg